La formation loi Alur à Dijon

 

La formation des agents immobiliers à Dijon

 

L'obligation de formation continue des professionnels de l’immobilier a conduit notre organisme de formation à proposer des formations à Dijon spécialement adressées aux agents immobiliers de la métropole Dijonnaise.

 

Cette obligation de formation contenue dans la loi Alur concerne les agents immobiliers Dijonnais , les personnes assurant la direction d'un établissement, d'une agence immobilière et les agents commerciaux employés en tant que négociateurs immobiliers.

 

En proposant des formations portant sur la déontologie des agents immobiliers, la vente immobilière, la copropriété, la gestion locative, l'urbanisme, notre équipe de formateurs apporte une vision stratégique des nouvelles obligations issues de la loi alur, sru, pinel et macron.

 

Nos formations sont animées par des professionnels de l’immobilier, à la fois juristes formateurs et universitaires étant les mieux à même de répondre aux problématiques et la pratique quotidienne du métier d'agent immobilier.

 

Pour une formation valorisante et interactive à Dijon portant sur la loi alur, n'hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre écoute.

 

Le marché de l'immobiliers à Dijon

 

Dijon est une capitale régionale à taille humaine et une métropole dynamique et rayonnante. Les prix de l’immobilier à Dijon se sont stabilisés dans les quartiers recherchés et ailleurs la chute s’est ralentie. Les transactions reprennent et la métropole continue d’attirer une population conséquente.

 

Les prix ont beaucoup baissé depuis 5 ans à Dijon. Alors qu'à cette époque, ils étaient équivalents à ceux d’une ville comme Lyon. Il était devenu difficile aux Dijonnais d'acheter dans leur ville. Les prix sont revenus à un niveau plus abordable, en harmonie avec les revenus des locaux d’autant plus que contrairement à la plupart des grandes villes françaises dont les prix ont amorcé une remontée , ceux de Dijon ne se sont pas encore repartis à la hausse.

 

On constate un nombre de transactions en hausse de 20% depuis 4-5 ans d’ailleurs, le délai de vente moyen de 4 mois environ dans la ville et les marges de négociation entre 1 et 5% quand le bien est au prix de marché.

 

Concernant le marché du neuf, beaucoup de programmes immobiliers se sont construits à Dijon. Les promoteurs ayant surtout ciblé la ligne de tramway. Il y a un renouvellement des quartiers en général à Dijon par l'implantation de nouvelles constructions. Le quartier du Canal et du centre-ville sud se transforment et attirent davantage avec notamment la création de l'éco quartier et le projet de cité gastronomique.En dehors du centre-ville historique, les quartiers les plus recherchés si situent globalement au nord et à l'est de la ville.

 

Le centre historique dijonnais, délimité par les quatre places Darcy, de la République, du Président Wilson et du 30 Octobre est un des quartiers les plus recherchés. L'offre immobilière, très limitée vu la petite taille du centre-ville, est inférieure à la demande. Cependant, au regard de la difficulté à stationner dans le centre, le quartier est surtout recherché pour la location estudiantine. Les biens les plus valorisés sont situés autour de la place de la République et de la place Darcy. Jouxtant le centre-ville de Dijon, le Cours du parc figure également parmi les quartiers les plus recherchés et les plus chers de la ville. Ils sont bordés de beaux immeubles et maisons haut de gamme, espacés, avec peu de vis-à-vis et des possibilités de stationnement. Les prix y atteignent les 3.000 euros le m2.

 

Dans le Grand Dijon, les villes les plus recherchées se situent sur l'axe Nord-est entre Hauteville-lès-Dijon et Couternon. Au nord, les villes d'Ahuy, Asnières-lès-Dijon et le quartier de Parc Valmy notamment sont très prisés. Dans ce dernier, la construction de nouveaux programmes de bureaux et la forte concentration d'emplois tertiaires ont contribué à sa renommée.

 

Dijon est la ville française où les loyers des petites surfaces (studio et 2 pièces) ont le plus baissé entre 2015 et 2016. Le loyer des studios y a chuté de -15,23 % entre 2015 et 2016 (passant de 348 à 302 euros de loyer mensuel moyen) et de -10,54 % pour les deux-pièces (passant de 451euros de loyer mensuel moyen à 408 euros).

La formation des agents immobiliers par villes

Paris  -  Marseille  -  Lyon  -  Toulouse  -  Nice  -  Nantes  -  Montpellier  -  Strasbourg  -  Bordeaux  -  Lille

Rennes

- Le Havre - Toulon