La formation loi Alur à Lille

 

La formation des agents immobiliers à Lille

 

Le nouvel article 3-1 de la loi Hoguet, créé par la loi ALUR, soumet dorénavant l'ensemble des intermédiaires immobiliers à une obligation de formation continue dont le respect dûment justifié conditionnera le renouvellement de la carte professionnelle.

 

Le décret  du 18 février 2016 détermine la nature et la durée des activités susceptibles d’être validées au titre de l’obligation de formation continue des agents immobiliers de Lille, administrateurs de biens ou syndics.

 

Les professionnels de l'immobilier installés à Lille doivent suivre une formation continue d’une durée minimale de quatorze heures par an (ou quarante-deux heures au cours de trois années consécutives d’exercice) pour obtenir le renouvellement de leur carte professionnelle d’agent immobilier.

 

Les professionnels de l’immobilier à Lille concernés par cette nouvelle obligation de formation continue sont, les titulaires de la carte professionnelle d’agent immobilier (ou s’il s’agit d’une personne morale, son représentant légal), les personnes qui assurent la direction d’un établissement, d’une succursale, d’une agence ou d’un bureau, les salariés et agents commerciaux employés en tant que négociateurs immobiliers, détenteurs d’une attestation d’habilitation fournie par le titulaire de la carte d’agent immobilier.

 

La formation obligatoire des agents immobiliers à Lille peut prendre différentes la forme. Elle doit permettre la mise à jour et de perfectionnement des connaissances, d’adaptation ou de développement des compétences, de promotion professionnelle, de colloques organisés dans les conditions d’une action de formation, dans la limite de deux heures par an ou encore d’enseignement dans la limite de trois heures par an.

 

La formation continue en lien direct avec l’activité d’agent immobilier à Lille doit porter sur les questions juridiques, économiques, commerciales, la déontologie, les techniques concernant la construction, l’habitation, l’urbanisme, la transition énergétique.

 

Seuls les organismes de formation enregistrés ou ayant déposé une déclaration d’activité en cours d’enregistrement, ou légalement établis en Union européenne, peuvent organiser la formation continue. Ils délivrent une attestation aux participants à transmettre à la chambre de commerce et de l’industrie (CCI). Dans l’objectif de simplifier la démarche de la délivrance des cartes, d’en améliorer l’efficacité et d’en assurer un suivi plus régulier, la loi ALUR a choisi de confier le pouvoir de délivrance des cartes professionnelles au président de la chambre de commerce et d’industrie territoriale (CCIT) ou de la chambre de commerce et d’industrie départementale d’Île-de-France

 

Le marché de l'immobiliers à Lille

 

Le marché lillois se porte nettement mieux qu'en 2015 puisque nous enregistrons d'excellents résultats depuis le début de l’année. Les acheteurs sont de retour et entendent profiter des conditions de financement actuelles pour réaliser leur projet immobilier. De leur côté, les vendeurs se montrent plus raisonnables quant au prix de vente demandé, ce qui facilite les transactions.
 
Ville étudiante, culturelle et située à moins d’une heure en TGV de Paris, Lille est aussi le centre d’échanges commerciaux et industriels entre Londres, Paris, Amsterdam et Bruxelles. Pour investir dans un bien immobilier lillois, il faut compter en moyenne 2 500 €/m², mais des disparités plus ou moins importantes sont à prendre en compte entre les maisons et les appartements.
 
Les prix moyens se sont stabilisés sur Lille intramuros et sa proche banlieue, à l'exception des biens où de lourds travaux de rénovation sont à prévoir. En revanche, lorsqu'on s'éloigne de la métropole, que ce soit vers le sud ou vers Roubaix Tourcoing, les prix de vente sont en baisse depuis plus d'un an.

 

Les prix de l'immobiliers à Lille

 

Boosté par des prix plus adaptés et des taux d'intérêt très bas, le nombre de transactions est en forte hausse dans la métropole lilloise. " 2016 a été extrêmement dynamique, notamment grâce au retour en nombre des primo-accédants ", précise Anne-Sophie Hebert-Vidal, associée chez Arsenal Notaires. Il faut compter en moyenne 2 500 euros du mètre carré pour un appartement et 2 000 euros pour une maison. Mais dans certains quartiers à forte demande, comme celui des gares ou Vauban, les prix peuvent dépasser les 4 000 euros. Côté location, avec une hausse de 70 % ces dix dernières années, contre 50 % en moyenne en France, les loyers privés lillois demeurent parmi les plus élevés des grandes villes. Un constat particulièrement vrai pour les petits logements (T1 et T2) qui représentent les deux tiers du parc locatif privé de la ville. Mais depuis le 1er février 2017, la capitale des Flandres a rejoint Paris pour l'encadrement des loyers, avec des plafonds à ne plus dépasser sous peine de sanctions. Le marché du neuf, lui, reste très actif dans la métropole lilloise : pas moins de 77 programmes sont en cours ou à venir.

La formation des agents immobiliers par villes

Paris  -  Marseille  -  Lyon  -  Toulouse  -  Nice  -  Nantes  -  Montpellier  -  Strasbourg  -  Bordeaux  -  Lille

Rennes

- Le Havre - Toulon - Dijon