La formation loi Alur à Montpellier

 

La formation des agents immobiliers à Montpellier

 

Le nouvel article 3-1 de la loi Hoguet, créé par la loi ALUR, soumet dorénavant l'ensemble des professionnels de l'immobilier (agents immobiliers, mandataires immobiliers, chasseurs de biens, intermédiaires immobiliers...) à une obligation de formation continue dont le respect est désormais une condition à remplir pour obtenir le renouvellement de la carte professionnelle.
 
Le décret du 18 février 2016 détermine la nature et la durée des activités susceptibles d’être validées au titre de l’obligation de formation continue des agents immobiliers de Montpellier, administrateurs de biens ou syndics.
 
Les professionnels de l’immobilier exerçant leur activité à Montpellier doivent suivre une formation continue d’une durée minimale de quatorze heures par an (ou quarante-deux heures au cours de trois années consécutives d’exercice) pour obtenir le renouvellement de leur carte professionnelle d’agent immobilier. La formation continue des agents installés à Montpellier peut être exercée tous les trois ans si celle-ci équivaut à 42 heures de formations.
 
Les professionnels de l’immobilier installés à Montpellier concernés par cette nouvelle obligation de formation continue sont, les titulaires de la carte professionnelle d’agent immobilier (ou s’il s’agit d’une personne morale, son représentant légal), les personnes qui assurent la direction d’un établissement, d’une agence, d’un bureau ou d'une succursale ainsi que les salariés et agents commerciaux employés en tant que négociateurs immobiliers, détenteurs d’une attestation d’habilitation fournie par le titulaire de la carte d’agent immobilier.
 
La formation obligatoire peut prendre la forme d’actions de formation de mise à jour et de perfectionnement des connaissances, d’adaptation ou de développement des compétences, de promotion professionnelle, de colloques organisés dans les conditions d’une action de formation, dans la limite de deux heures par an ou encore d’enseignement dans la limite de trois heures par an.
 
La formation continue en lien direct avec l’activité d’agent immobilier doit porter sur les questions juridiques, économiques, commerciales, la déontologie, les techniques concernant la construction, l’habitation, l’urbanisme, la transition énergétique.
 
Seuls les organismes de formation enregistrés ou ayant déposé une déclaration d’activité en cours d’enregistrement, ou légalement établis en Union européenne, peuvent organiser la formation continue. Ils délivrent une attestation de formation aux participants à transmettre à la chambre de commerce et de l’industrie (CCI). Dans l’objectif de simplifier la démarche de la délivrance des cartes, d’en améliorer l’efficacité et d’en assurer un suivi plus régulier, la loi ALUR a choisi de confier le pouvoir de délivrance des cartes professionnelles au président de la chambre de commerce et d’industrie territoriale (CCIT) ou de la chambre de commerce et d’industrie départementale d’Île-de-France.

 

Le marché de l'immobilier à Montpellier

 

Comme sur l’ensemble du territoire français, le marché immobilier Montpelliérain retrouve des couleurs. En 2016, on observe une augmentation de 18% des logements autorisés à la construction en Hérault, soit 16 300 logements (soit 3 fois plus que le Gard).
 
Les bons résultats du marché immobilier de l’année 2016 ont aussi été constatés dans le sud de la France. Les ventes de logements neufs ont augmenté de 18 % en 2016 avec plus de 130 000 biens vendus en Occitanie.
 
La reconduction des dispositifs d’aide à l’accession à la propriété comme le PTZ ou la loi Pinel et la forte baisse des taux de crédits, ont permis aux futurs acquéreurs d’augmenter leur budget d’achat. Certaines typologies d’acheteurs comme les primo-accédants ont fait leur retour sur le marché l’année dernière.
 
Après quelques années en berne, le marché de la pierre à Montpellier s’est redynamisé et stabilisé grâce aux facteurs qui ont impacté l’année 2016.
Cependant, le rapport entre l’offre et la demande reste tendu. En 2016, les ventes de logements neufs à Montpellier ont augmenté de 4%, un faible résultat par rapport aux grandes agglomérations françaises en raison de la pénurie de logements. Due à forte son attractivité, le chef-lieu de l’Hérault peine à accueillir les nouveaux habitants, d’où la profusion de construction de nouveaux programmes immobiliers dans la ville et aux alentours.
 
Concernant l’évolution des prix à Montpellier, on observe une hausse de 1,7% en 2016. Malgré une légère augmentation, les prix des logements sont restés stables. On constate une valorisation des biens immobiliers pour la ville de Montpellier ainsi que les communes voisines.

 

Les prix de l'immobilier à Montpellier

 

Dans l'ancien, les ventes ont repris au troisième trimestre. A 2 651 euros, le prix moyen du m2 est stable. Le centreville reste cher, notamment près des lignes de tramway. Dans l'Ecusson, les très beaux biens peuvent atteindre 4 000 euros le m2. Dans le neuf, les mises en vente ont augmenté de 170 % en 2016 et les réservations nettes sont en hausse de 74 %. " Malgré la petite remontée des taux, le marché est plutôt bon ", constate Xavier Bringer président de la FPI Occitanie-Méditerranée. 74 % des acheteurs sont des investisseurs (moins de 50 % il y a trois ans). Prix moyen : 4 108 euros le m2 avec parking, soit + 5,6 % en un an.

La formation des agents immobiliers par villes

Paris  -  Marseille  -  Lyon  -  Toulouse  -  Nice  -  Nantes  -  Montpellier  -  Strasbourg  -  Bordeaux  -  Lille

Rennes

- Le Havre - Toulon - Dijon