La formation loi Alur à Strasbourg

 

La formation des agents immobiliers à Strasbourg

 

Le nouvel article 3-1 de la loi Hoguet, créé par la loi ALUR, soumet dorénavant l'ensemble des intermédiaires immobiliers à une obligation de formation continue dont le respect dûment justifié conditionnera le renouvellement de la carte professionnelle.

 

Le décret  du 18 février 2016 détermine la nature et la durée des activités susceptibles d’être validées au titre de l’obligation de formation continue des agents immobiliers de Lille, administrateurs de biens ou syndics.

 

Les professionnels de l'immobilier installés à Strasbourg doivent suivre une formation continue d’une durée minimale de quatorze heures par an (ou quarante-deux heures au cours de trois années consécutives d’exercice) pour obtenir le renouvellement de leur carte professionnelle d’agent immobilier.

 

Les professionnels de l’immobilier de Strasbourg concernés par cette nouvelle obligation de formation continue sont, les titulaires de la carte professionnelle d’agent immobilier (ou s’il s’agit d’une personne morale, son représentant légal), les personnes qui assurent la direction d’un établissement, d’une succursale, d’une agence ou d’un bureau, les salariés et agents commerciaux employés en tant que négociateurs immobiliers, détenteurs d’une attestation d’habilitation fournie par le titulaire de la carte d’agent immobilier.

 

La formation obligatoire des agents immobiliers de Strasbourg peut prendre différentes la forme. Elle doit permettre la mise à jour et de perfectionnement des connaissances, d’adaptation ou de développement des compétences, de promotion professionnelle, de colloques organisés dans les conditions d’une action de formation, dans la limite de deux heures par an ou encore d’enseignement dans la limite de trois heures par an.

 

La formation continue en lien direct avec l’activité d’agent immobilier à Strasbourg doit porter sur les questions juridiques, économiques, commerciales, la déontologie, les techniques concernant la construction, l’habitation, l’urbanisme, la transition énergétique.

 

Seuls les organismes de formation enregistrés ou ayant déposé une déclaration d’activité en cours d’enregistrement, ou légalement établis en Union européenne, peuvent organiser la formation continue. Ils délivrent une attestation aux participants à transmettre à la chambre de commerce et de l’industrie (CCI). Dans l’objectif de simplifier la démarche de la délivrance des cartes, d’en améliorer l’efficacité et d’en assurer un suivi plus régulier, la loi ALUR a choisi de confier le pouvoir de délivrance des cartes professionnelles au président de la chambre de commerce et d’industrie territoriale (CCIT) ou de la chambre de commerce et d’industrie départementale d’Île-de-France

 

Le marché de l'immobiliers à Strasbourg

 

Après plusieurs années contrastées (baisse du volume des ventes et des prix), les conseillers en immobilier OptimHome, ont noté une nette reprise des transactions en 2016 sur Strasbourg et ses environs.

 

Cette tendance se poursuit sur le premier trimestre 2017, dopée par une demande soutenue, que ce soit par les primo-accédants ou le retour des investisseurs. Mais ce retour de la dynamique du marché immobilier locale est impacté par une certaine érosion de l’offre qui engendre notamment le décalage de certains projets de ventes.

 

« Les acquéreurs sont présents mais la pénurie de biens, maisons ou appartements, fait que nous ne pouvons pas toujours répondre à leurs attentes. » Précisent les conseillers OptimHome.
Les professionnels de l'immobilier strasbourgeois ont le sourire. Après le frémissement de 2015, les ventes de logements continuent de croître dans la nouvelle capitale de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. "Tous les types de biens sont concernés, même si le marché des maisons a tout particulièrement le vent en poupe", précise Me Marc Schultz, notaire à Strasbourg.

 

Les prix de l'immobiliers à Strasbourg

 

Tous les voyants sont au vert dans la capitale alsacienne, dopée par les taux d'intérêt, le dispositif Pinel et le PTZ. Dans le neuf comme dans l'ancien, les transactions progressent mais l'offre reste insuffisante : les vendeurs raisonnables ont donc totalement la main, notamment dans les beaux quartiers du centre, Contades et Orangerie. Ici, pas de négociation, avec des prix autour de 4 000 euros le m2. Les investisseurs visent toujours les quartiers étudiants de la Krutenau (autour de 3 300 euros le m2) ou de l'Esplanade (mais les prix de ces biens aux charges élevées ont chuté, à 2 000 euros le m2). Et pour inciter les propriétaires bailleurs à réhabiliter et à remettre des biens vacants sur le marché à tarif social, la ville a mis en place un dispositif très avantageux : l'abattement fiscal sur les revenus locatifs, qui peut atteindre 85 %.

La formation des agents immobiliers par villes

Paris  -  Marseille  -  Lyon  -  Toulouse  -  Nice  -  Nantes  -  Montpellier  -  Strasbourg  -  Bordeaux  -  Lille

Rennes

- Le Havre - Toulon - Dijon